L’ascension du Mont Batur [Bali]

(3 semaines – Juillet/Août 2017)

Le Mont Batur est un volcan actif situé dans le village de Batur dans la région de Kintamani. Il s’élève à 1.717 mètres d’altitude et est entouré du lac Batur et du Mont Abang. La dernière éruption volcanique date de novembre 2000.

DSC_6793
Mont Batur

Dès la préparation du voyage, j’avais classé l’ascension du Mont Batur comme étant un incontournable à Bali ! Une fois arrivés sur place, vous imaginez bien que l’excitation était à son comble ! 😊

L’ascension du Mont Batur peut se faire de jour ou de nuit. Nous avons choisi de faire ce trek de nuit car nous voulions assister au lever du soleil. Croyez mois vous ne le regretterez pas car le soleil se prête à un jeu de cache-cache où il s’amuse à disparaître derrière les nuages et à un jeu de couleur en passant de l’orange au rouge puis au jaune.

DSC_6805
Lac Batur et Mont Abang

Dans cet article, je vous explique les différentes étapes de l’ascension du Mont Batur.

  • La réservation des billets

Concernant la réservation des billets, je ne les ai pas réservés avant notre arrivée à Bali. C’est seulement une fois à l’hôtel que j’ai demandé à la réception comment faire pour réserver les billets et celle-ci s’est proposée de le faire pour nous. Vous payez directement en main propre le chauffeur qui vient vous chercher à l’hôtel.

  • Le départ de l’hôtel

C’est à 2h du matin que tout a commencé. Le chauffeur est venu nous chercher à l’hôtel. Dans la voiture, il y avait déjà 4 personnes qui étaient « les gens du groupe ». Donc l’ascension se fait par groupe de 6 avec un guide. Avant de rencontrer notre guide, le chauffeur nous emmène dans un espace à 10 minutes du Mont Batur où tous les groupes sont réunis pour prendre des forces (snack) avant le début la bataille 😉.

DSC_6981
Snack : crêpe à la banane avec thé ou café
  • L’ascension

Vers 3h30 nous reprenons la route afin de nous diriger vers le Mont Batur où nous attend notre guide Suly. Elle nous explique le déroulement de l’ascension et nous avertit que la moitié de l’ascension est relativement simple mais que pour la deuxième moitié nous devrons être courageux. Mais c’est faisable nous répète-elle ! On y croit ahha

DSC_7150
Suly une guide exceptionnelle! Elle m’a été d’une grande aide lors de la descente 😉 (Photo prise lors de la descente)

Effectivement, comme Suly l’avait prédit les premières 45 minutes sont relativement simples. Par ailleurs la deuxième partie de l’ascension s’avère plus compliquée pour moi. Suly s’assure que tout le groupe se porte bien tout au long de l’ascension car il fait nuit et nous n’avons qu’une lampe de poche pour nous éclairer ! Honnêtement ce n’est pas le fait qu’il fasse nuit le plus compliqué car tout le monde a sa lampe allumée ce qui apporte un niveau de lumière suffisant. À mon sens le plus difficile, ce sont tous les petits cailloux qui entraînent un déséquilibre.

Concernant le sommet, notre guide nous explique qu’il y a 3 niveaux de sommet et que nous ne sommes pas obligés d’atteindre le dernier niveau pour bénéficier d’une vue panoramique et surtout pour ne rater aucune étape du lever du soleil. Elle essayait de nous rassurer car le chemin entre le 2ième niveau et le 3ième niveau est très DUR. Du moins, ça l’a été pour moi car il y a de tous petits cailloux et beaucoup de sable donc il est très facile de glisser. Ainsi lorsqu’on arrive au 1er niveau du sommet, notre guide nous demande de prendre une décision de groupe et de lui dire si nous souhaitons continuer jusqu’au dernier niveau à savoir « le Top du Top ». Bien évidemment, nous avons crié en cœur « Let’s do it !!! ».

C’est ainsi que nous sommes tous arrivés au sommet à 5h30, fiers, excités et frigorifiés ! Nous avons donc grimpé 1.717 mètres d’altitude pour nous en prendre plein la vue :

DSC_6987

DSC_7015

DSC_7057

DSC_7036

DSC_7078

À ce moment-là, mon cerveau était vide, j’ai même arrêté de prendre des photos (oui aussi improbable que ça puisse paraître 😉) car je voulais profiter de ce que m’offrait la nature en direct et non plus à travers mon appareil photo. Plaisir oculaire garanti !

DSC_7087

DSC_7095

  • La descente de l’enfer

Non non, il ne s’agit pas d’une faute de frappe. Pour moi, il s’agissait bien de la descente de l’enfer car comme mentionné précédemment la dernière partie pour arriver au sommet est parsemée de petits cailloux et de sable. Vous l’aurez compris, s’il a été difficile de grimper cette partie du Mont Batur, il a été encore plus pénible de la descendre.

DSC_7101
Mon pire cauchemar :s ahah

Mais la descente offre une vue imprenable sur le lac Batur et le Mont Abang au point que ma peur de tomber du haut des 1.717 mètres ne m’a pas empêché de m’arrêter régulièrement pour contempler ce qui se trouvait sous mes yeux et d’en garder une trace sur papier.

DSC_7128

DSC_7166

DSC_7183
Vue sur le Mont Abang et Lac Batur
  • Le retour à l’hôtel

À 9h00, nous arrivons enfin au bas du Mont Batur sur le parking où le chauffeur, qui nous a déposé plutôt dans la nuit, nous attendait pour nous ramener dans nos hôtels respectifs.

Durant le trajet, bien qu’à moitié endormis, nous avons quand même eu la chance d’assister à une cérémonie.

DSC_7244

Une fois arrivés à l’hôtel, à 10h, nous prenons le chemin de la chambre pour une bonne douche et un long dodo.

Cette expérience restera gravée à jamais dans ma tête et dans mon cœur ! C’était fantastique de pouvoir contempler la nature en hauteur et d’avoir une vue sur les nuages. Je me sentais si proche du ciel. C’est assez étrange comme sensation mais très positif ! Une fois n’est pas coutume mon cœur s’est rempli de ce sentiment de gratitude.


Infos pratiques 

1. Durée de l’ascension : 1h30-2h00

2. Prix : Rp. 450.000 par personne soit 27 euros. Ce qui est compris dans le prix : 

  • L’aller et le retour en voiture depuis et vers l’hôtel
  • L’ascension avec guide
  • La lampe de poche
  • Le snack avant l’ascension (crêpe à la banane, thé/café)
  • Le petit déjeuner au sommet du Mont Batur (œufs, banane, pain)

3. Préparation avant l’ascension : aucune préparation n’est nécessaire pour effectuer l’ascension du Mont Batur. Par ailleurs, c’est très physique et vous aurez certainement des courbatures donc prévoyez 1-2 jours de récupération après l’ascension. Par exemple, nous avions visité Ubud et les villages voisins les jours précédents l’ascension et après l’ascension nous sommes partis dans la péninsule de Bukit où c’était farniente avec soleil et plage.

4. Tenue : bonnes chaussures de marche ou baskets. N’oubliez pas d’emporter avec vous une veste chaude car vous n’aurez peut-être pas froid lors de l’ascension mais autant vous dire que ça sera le cas une fois arrivé au sommet.

Ps : Attention, les prix et horaires mentionnés dans cet article peuvent varier selon votre lieu de séjour. Nous logions dans un hôtel à Pejeng, situé seulement à 45 minutes de Batur.


ALERTE BON PLAN


J’espère que cet article vous sera utile pour découvrir le Mont Batur. N’hésitez pas à laisser un commentaire ou m’envoyer un email si vous avez des questions.


Stay connected …

 

 

Publicités

5 commentaires sur « L’ascension du Mont Batur [Bali] »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s